Vitae Recrutement International Inc

Le Québec veut recruter 3 000 travailleurs étrangers

La Belle Province a annoncé le lancement de 17 missions de recrutement à l’étranger. L’objectif est de trouver des milliers de travailleurs pour répondre à la demande de main-d’œuvre.

«D’ici mars 2023, environ 17 missions de recrutement international sont prévues dans les pays francophones, notamment en France, au Maroc et en Colombie», rapporte Le Journal de Québec.

Le ministre du Travail du Québec, Jean Boulet, a confirmé que le gouvernement visait spécifiquement les spécialités en forte demande dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre. Il a également souligné que les missions de recrutement en France concerneront des employeurs du domaine administratif et dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’ingénierie et des technologies de l’information.

Ainsi, d’autres secteurs plus touchés par la pénurie de main-d’œuvre, notamment la restauration et l’hôtellerie, sont aussi tenus en compte dans la programmation des Journées Québec 2022-2023.

Le 29 mai est la date limite pour les candidatures présélectionnées. L’entrevue avec Journées Québec France se déroulera en mode virtuel du 13 au 18 juin.

 

Des besoins bien supérieurs

Au total, Québec espère attirer 3 000 immigrants, « le double du nombre recruté en 2021-2022 », a précisé Radio-Canada. Ce dernier a ajouté que l’accent sera mis sur les pays francophones ou francophiles. 

D’ailleurs, le ministre Boulet a affirmé que, pour sa province, le français est un facteur clé pour une intégration réussie dans les régions.

Dans la région de Québec, Radio-Canada a relevé que 27 000 emplois n’ont pas trouvé de preneurs en avril. Le ministre reconnaît déjà le problème : ‘‘On anticipe qu’entre 2021 et 2030, il y aura environ 1,4 million de postes vacants à combler’’. 

Le gouvernement veut que 22 % de la main-d’œuvre québécoise soit occupée par des travailleurs étrangers. Pourtant, La Presse mentionne que le gouvernement n’a pas l’intention de relever le seuil d’immigration du Québec, qui demeure à environ 50 000 nouveaux arrivants par année. 

 

Si vous êtes une société canadienne qui cherche à recruter des travailleurs étrangers francophones, n’hésitez pas à nous contacter

Vitae recrutement international sera votre partenaire RH pour pallier la pénurie de main-d’œuvre.

You don't have permission to register